Après l’accident comment j’ai fait face... Slang témoigne (38 ans)
mardi 19 juillet 2011

Après l’accident comment j’ai fait face... .

- Si vous souhaitez témoigner n’hésitez pas à répondre à ce questionnaire qui servira de fil conducteur à votre récit.

Bulle "Vous nous dites... Témoignages"

Je m’appelle Slang (prénom fictif), je suis un homme de 38 ans.

- Date de mon accident :
2010.

- Mon âge au moment de l’accident  :
37 ans.

- Mon handicap est dû à un accident de ... :
Travail.

- Caractéristiques de mon handicap :
Para T 10 moelle lésée par des fragments de vertèbres.

- Qu’est-ce qui a fondamentalement changé dans votre personnalité ? :
Bizarrement plus à l’aise avec les autres, cet accident me fait relativiser beaucoup de choses, mais "un coup de calgon" (moment de déprime) me rend cynique.

- J’aimerais dire aux personnes qui viennent d’être accidentées :
Ne jamais se faire d’illusions mais cultiver l’espoir.

- J’aimerais dire aux personnels soignants  :
S’ils ou elles n’étaient pas là, on ramperait comme des limaces (pour ceux qui le peuvent) donc, chapeau bas pour garder le sourire devant des gens parfois imbuvables !
Par contre, vous les toubibs, lorsque plusieurs patients vous reprochent votre incompétence, ayez seulement la décence de vous remettre en question (un souvenir plus que marquant de la phase tant hospitalière que rééducative).

- J’aimerais dire aux personnes de l’entourage :
J’ai beaucoup de chance d’être bien entouré, mais laissez-moi me démerder de temps en temps, j’ai l’impression d’être un handicapé.
On se sent dans les rails quand la dépendance s’efface.

-  Y a t-il une chose que vous voulez ajouter ? :
Je vis beaucoup au jour le jour, je laisse les choses s’installer tranquillement, si je suis tombé de 4 mètres, c’est clairement du à une dynamique de travail plutôt speed et le speed ne me sied point, donc pour le moment, farniente, massage des doigts de pied, bref, réorganisation de ma vie.
La vie est une expérience qui nous permet de voir qui on est et qui on est capable de devenir, mais aussi, qui on peut oublier d’être...

Nous vous remercions de votre témoignage Slang.